La communauté de l'anonymat ! 

Chacun a droit au respect de sa vie privée... art. 9 du Code civil

JAP Anonymity & Privacy

L'anonymat n'est pas un crime !

JAP acronyme de Java Anonymous Proxy est développé par l' Université de Dresde pour protéger l'anonymat et la vie privée des internautes, notamment ceux issues de régimes non démocratiques pour lequel l'accès au net est surveillé ou censuré. L'anonymat de la navigation repose sur l'utilisation de "cascades" de proxies (nommés Mixes) ou serveurs mandataires qui s'interposent entre votre navigateur et Internet, afin de brouiller les pistes face à d'éventuels observateurs comme votre fournisseur d'accès (FAI) ou votre patron. Les requêtes échangées sont également chiffrées plusieurs fois par JAP avant d'être envoyées aux proxies.

L'installation du client JAP est on ne peut plus simple, elle nécessite le Java Runtime Environment (JVR), lequel est installé optionnellement avec le programme. Un assistant, en quatre langues dont le français, configure automatiquement le(s) navigateur(s) désiré(s) avec les paramètres de JAP en ajoutant l'adresse (localhost) et le port d'écoute (4001) dans les paramètres du navigateur et dispense quelques conseils (sauf en français !) pour désactiver les contenus actifs (Java, Javascripts, Flash, ActiveX, etc.) et éviter ainsi les traces susceptibles de compromettre votre anonymat. Notons la compatibilité avec les principaux navigateurs Web du marché (entre autres, Mozilla Firefox, Opera, Konqueror et Safari). Internet Explorer aussi, bien sûr, mais il n'est pas recommandé pour surfer anonymement car il est particulièrement difficile à configurer pour une navigation "propre". Il ne reste plus qu'à lancer le programme en double-cliquant sur l'icône JAP sur le bureau de Windows et de positionner le bouton-radio Anonymat sur "On" dans la fenêtre principale du programme puis de lancer votre navigateur. Le niveau d'anonymat est affiché en permanence sur une jauge ainsi que diverses informations sur le serveur actif, le trafic, les niveaux d'activité.

Une fois installé on peut choisir sa langue et son interface (Look and feel) en cliquant sur le bouton "Configuration". Les autres paramètres de configuration sont plutôt réservés aux utilisateurs avancés, avec la possibilité de choisir ses cascades de proxies ou d'autoriser toutes les possibilités de cascades disponibles (par défaut), le support optionnel d'un Proxy/Pare-feu, de changer le port de JAP par défaut, de configurer sa vitesse de connexion Internet, etc. La zone "Services d'anonymat disponibles" permet de sélectionner un serveur d'anonymat (qui gère les cascades) à partir d'une liste mise à jour par Internet comme par exemple celui du Chaos Computer Club, d'une université allemande, ou d'une association de défense de la vie privée. Mais il semble que certains serveurs soit maintenant payants ! L'onglet nommé "Tor" permet l'interopérabilité de JAP avec TOR, lequel se comporte comme un serveur proxie Socks. Il affiche les noeuds (nodes) Tor disponibles avec, pour chacun d'entre eux, des informations le concernant. On peut également déterminer le nombre minimal et maximal de noeuds Tor à utiliser pour chaque connexion.

Malgré les multiples procédures judiciaires, visant à faire arrêter JAP, il semble que la justice ai donnée raison à l'Université de Dresde, gestionnaire du service d'anonymat. De plus, la cour constitutionnelle allemande à confirmée que les données de connexions n'ont pas à être stockées pour renseigner la police allemande. Cependant, le programme semble être sous surveillance discrète depuis 2003 lorsque les développeurs ont été amenés (contraints ?) à installer une porte dérobée, à la demande des autorités, permettant de détecter d'éventuelles utilisations criminelles du programme. JAP reste toutefois un outil intéressant à utiliser dans le cadre strictement légal du respect de la vie privée des Internautes.

Enfin, notons que le responsable de ce projet universitaire précise sur son site que cette pré-version, n'atteint pas encore tous les objectifs de sécurité qu'il s'est fixé. Il reste vulnérable notamment contre les outils d'analyse des liens de communications sur l'Internet.

Nous avons apprécié : La portabilité multi-plateformes grâce à Java (Mac, Linux, PocketPC, etc.). La simplicité de l'installation avec l'assistant en français, la compatibilité avec les principaux navigateurs Web du marché, l'interopérabilité avec Tor et enfin, le bon niveau d'anonymat atteint même s'il reste encore perfectible.

Nous avons regretté : La francisation est en progrès par rapport aux versions précédentes mais encore incomplète, notamment concernant l'aide, disponible en 3 langues mais pas en français. La vitesse de connexion très ralentie. Regrettons que tous les Mixes se situent tous en Allemagne. L'orientation vers le modèle payant pour certains serveurs d'anonymat.

(*) : Document mis à jour le 12/11/2006

Windows 95/98/ME/NT/2K/XP

Taille : 15,2 Mo

Télécharger

Linux (sans Java)

Taille : 5,30 Mo

Télécharger

MacOS X (PowerPC)

Taille : 6,00 Mo

Télécharger

 

Cliquer pour agrandir

Projet Université de Dresde
Auteur JAP-Team
Licence

Gratuite (pré-version)

Pré-Version

00.08.086

Date

02/08/2007

Langue

Anglaise et Française

Niveau

Confirmé

Téléchargé 16 fois


 
Appréciation

Signaler une nouvelle version
de ce logiciel à la rédaction.

Consulter ou poster un nouveau commentaire sur le logiciel.
 (0 avis déposés)

 

Copyright© 2001 - 2007 Denis Dubois - Tous droits réservés. Déclaration CNIL N° 773230. Hébergement Infomaniak Network SA